Archives par étiquette : Montaigne

Conférence : Philippe Desan, « Les usages philosophiques de Montaigne à travers les siècles »

Philippe DESAN, Howard L. Willett Professor, Université de
Chicago
Thème : « Les usages philosophiques de Montaigne à travers
les siècles. »

Depuis le XVIIe siècle, Montaigne a toujours fait l’objet de récupérations doctrinaires au service de diverses
écoles et courants de pensée. Il a sans cesse été réinventé en fonction des attentes et des enjeux des siècles
traversés. En ce sens, la lecture des Essais a toujours été marquée par une série d’enjeux politiques, moraux,
voire institutionnels. Il est vrai que le livre de Montaigne se prête facilement aux détournements en tous genres.
On trouve toujours son Montaigne, quitte à ignorer les nombreuses contradictions qui jalonnent les écrits de cet
auteur.
Pierre Charron, un des premiers lecteurs de Montaigne, réussit à établir un lien fondamental entre l’écriture
montaignienne et la recherche de la sagesse – d’après un modèle à la fois antique et chrétien. Cette sagesse a
largement contribué au renom de l’écrivain qui résiste aux modes littéraires et philosophiques, créant ainsi un
sentiment de durabilité chez ses lecteurs. Récemment, un effet de « globalisation » a même touché cet auteur et
sa visibilité est soudainement devenue mondiale. Des articles récents dans la presse hebdomadaire française
font même de Montaigne l’inventeur du « blog » et du « selfie ». Bref, Montaigne est devenu le penseur par
excellence de la postmodernité.

Mercredi 14 octobre 2015
à 18h
Université Jean Moulin – Lyon 3
Salle de la Rotonde – 6ème étage
18 rue Chevreul
69007 LYON

CONFERENCE_DESAN

Le XVIᵉ siècle vu par le XVIIIᵉ : bibliographie indicative

Étant donné le manque d’ouvrages généraux sur la question, nous publions une bibliographie présentant la réception au XVIIIe  siècles des plus importants auteurs du XVIe : Érasme, Machiavel, Marot, Montaigne et les poètes de la Pléiade. Une dernière section mentionne les plus importants ouvrages consacrés à l’invention de la notion de « Renaissance », question qui a constitué le point de départ de nos recherches.

Nous adressons nos vifs remerciements à Guillaume Berthon, Michel Magnien et Tristan Vigliano pour l’aide qu’ils nous ont apportée, respectivement pour les sections consacrées à Marot, Érasme et la Pléiade.

I. La réception de certains auteurs au XVIIIe siècle.

a) Erasme

MARGOLIN, Jean-Claude, « Érasme et la France », Wolfenbütteler Abbhandlungen zur Renaissance Forschung, vol. 7 (« Erasmus und Europa »), Herzog August Bibliothek Wolfenbüttel, 1988, p. 47-73 [article repris dans Érasme : une abeille laborieuse, un témoin engagé, Caen, Paradigme, 1993, p. 355-381].

ROSENBERG Aubrey, Nicolas Gueudeville and His Work (1652-172?), La Haye / Boston / Londres, Martinus Nijhoff, 1982. [Cet ouvrage décrit l’itinéraire de Nicolas Gueudeville, auteur d’une importante traduction de l’Eloge de la folie parue en 1713.]

SMITH Paul,
– « Thirty-first Annual Erasmus Birthday Lecture : The First French Translations of the Praise of Folly », Erasmus of Rotterdam Society Yearbook, 32 (1), 2012, p. 7-26.
– « Les traductions françaises de l’Éloge de la folie du XVIe au XVIIIe siècle », art. à paraître dans les actes du colloque Érasme et la France (Paris, Classiques Garnier, 2015).

b) Machiavel

BERTIERE André, « Montesquieu lecteur de Machiavel », in Actes du congrès Montesquieu, Bordeaux, Delmas, 1956, p. 141-158.

BIANCHI Lorenzo , « Machiavel, Nicolas », dans Dictionnaire Montesquieu [en ligne], sous la direction de Catherine Volpilhac-Auger, ENS de Lyon, septembre 2013.
URL : http://dictionnaire-montesquieu.ens-lyon.fr/fr/article/1367167607/fr/

CUCCHI P., « Rousseau lecteur de Machiavel », in Jean-Jacques Rousseau et son temps. Politique et littérature au XVIIIe siècle, ed LAUNAY M., Nizet, Paris, 1969, 17-35

DREI Henri, La Vertu politique : Machiavel et Montesquieu, Paris, L’Harmattan, 1998.

LEVY Y. « Machiavel et Rousseau », Le contrat social, mai-juin 1962, p.169-174.

PAYOT R., « Jean-Jacques Rousseau et Machiavel », Etudes philosophiques, 26, 1971, 209-223.

POCOCK John. G. A, The Machiavellian moment: florentine political thought and the Atlantic republican tradition, London – Princeton, Princeton University Press, 1975 ; traduction française Le Moment machiavélien : la pensée politique florentine et la tradition républicaine atlantique, Paris, PUF, 1997.

SHACKLETON Robert, « Montesquieu and Machiavelli: a Reappraisal », Comparative Literature Studies, I, 1964, p. 1-13.

SOSSO P. « Machiavel » in Dictionnaire de Jean-Jacques Rousseau,  EIGELDINGER Frédéric et TROUSSON Raymond dir, Paris, Honoré Champion, 1996.

c) Marot

BEUGNOT Bernard, « “L’inspiration à rênes courtes” : Marot chez les classiques », Clément Marot « Prince des poëtes françois » 1496-1996, Actes du Colloque international de Cahors en Quercy, 1996, Gérard Defaux et Michel Simonin (éd.), Paris, Champion, 1997.

CHATELAIN Jean-Marc, La Bibliothèque de l’honnête homme : livres, lectures et collections en France à l’âge classique, Paris, Bibliothèque nationale de France, 2003.

LERBER, Walther de, L’influence de Clément Marot aux XVIIe et XVIIIe siècles, Lausanne, Haeschel-Dufey, 1920.
MAYER, C.A., « Notes sur la réputation de Marot aux XVIIe et XVIIIe siècles », Bibliothèque d’Humanisme et de Renaissance, n°2,1963, p. 404-407.

MONFERRAN Jean-Charles, « Marot, le marotique et La Fontaine. Réflexions autour de “La Pension Poétique” », Le Fablier. Revue des Amis de Jean de La Fontaine, n° 13, 2001.

POULOIN Claudine et MASSEAU Didier dir., Lenglet Dufresnoy entre ombre et lumières, Paris, Honoré Champion, 2011. [Cet ouvrage décrit l’itinéraire De Lenglet Dufresnoy, auteur d’une importante édition de Marot en 1731.]

ROOSBROECK, Gustave L. Van « Un débat sur Marot au XVIIIe siècle » in Revue du seizième siècle,  t. IX, 1922, p. 281-285.

SCANLAN, Timothy M., « An Echo of Marot, Rabelais and Scarron in Rousseau’s Les Confessions« , Romance Notes, XVI, 1974-75, p. 335-337.

SHERIDAN Geraldine, Nicolas Lenglet Dufresnoy and the Literary Underworld of the Ancien Régime, Oxford, The Voltaire Foundation at the Taylor Institution, 1989. [Cet ouvrage décrit l’itinéraire De Lenglet Dufresnoy, auteur d’une importante édition de Marot en 1731.]

VILLEY Pierre, Tableau chronologique des publications de Marot, extrait de la Revue du seizième siècle, t. 7-8 (1920-1921), Paris, Champion, 1921, p. 193-200.

d) Montaigne

DESAN Philippe dir., Les chapitres oubliés des Essais de Montaigne, Actes de la journée d’étude à la mémoire de Michel Simonin, University of Chicago, 9 avril et 5 novembre 2010, Paris, Honoré Champion, 2011.

DESAN Philippe, Portraits à l’essai : Iconographie de Montaigne, Paris, Honoré Champion, 2007.

DREANO, Maturin, La renommée de Montaigne en France au XVIIIe siècle 1677-1802, Angers, Editions de l’Ouest, 1952.

DREANO, Maturin, « Montaigne dans les bibliothèques privées en France au XVIIIe siècle », Cahiers de l’Association internationale de l’étude français, n°14, 1962, pp. 255-262.

DOMENECH J. « Scepticisme » in Dictionnaire de Diderot, MORTIER Roland et TROUSSON Raymond dir, Paris, Honoré Champion, 1996.

FLEURET, Colette :
– Rousseau et Montaigne en France au XVIIIe siècle, Paris, Nizet,1980.
– « Montaigne » in Dictionnaire de Jean-Jacques Rousseau, EIGELDINGER Frédéric et TROUSSON Raymond dir., Paris, Honoré Champion, 1996.

HAAG, Eliane Martin « Diderot et Voltaire lecteurs de Montaigne : du jugement suspendu à la raison libre », Revue de métaphysique et de morale, 1997, p. 365-383.

MICHEL, Pierre, « Diderot, Hélvétius et Montaigne», Bulletin de la société des amis de Montaigne, n°2, 1972, p. 71.

SCHWARTZ J., Diderot and Montaigne : the « Essais » and the shaping of Diderot’s humanism, Genève, Droz, Genève 1966.

STAROBINSKI Jean,
– Montaigne en mouvement, Paris, Gallimard, « Bibliothèque des idées », 1982.
– « Rousseau dans la marge de Montaigne. Cinq notes inédites », Le Débat, 1996/3, n° 90, p. 3-26.
URL : https://www.cairn.info/revue-le-debat-1996-3-page-3.htm, DOI : http://dx.doi.org/10.3917/deba.090.0003

e) Les poètes de la Pléiade

CHAUVEAU Jean-Pierre, « Du Bellay dans les recueils collectifs et anthologies des XVIIe et XVIIIe siècles », Œuvres et critiques, XX, 1, 1995, p. 97-102.

FAISANT Claude, Mort et résurrection de la Pléiade, Paris, Honoré Champion, 1998.

KATZ Richard A., Ronsard’s French Critics, Genève, Droz, 1968.

FREIRE DE MELO, Marlon, « Le discrédit de Ronsard et de ses disciples dans les XVIIe et XVIIIe siècles en France », Estudios Romanicos, 2001, n°20, p. 93-98.

PICHOIS Claude, « Ronsard au XVIIIe siècle », Œuvres et critiques, VI, 2, 1981-1982, p. 65-68.

SAULNIER V.-L., « La Réputation de Ronsard au XVIIIe siècle et le rôle de Sainte-Beuve », Revue universitaire, mars-avril 1947, p. 92-97.

Nous renvoyons plus généralement aux deux volumes de la revue Œuvres et critiques coordonnés par Yvonne BELLENGER : Le poète et ses lecteurs : le cas Ronsard, VI, 2, hiver 1981-1982 et Du Bellay devant la critique de 1550 à nos jours, XX, 1, 1995.

II. L’invention de la notion de Renaissance

FEBVRE Lucien :
– « Comment Jules Michelet inventa la Renaissance », 1950, rééd. in Pour une histoire à part entière, Éditions de l’EHESS, 1961, p. 717 – 729.
La Renaissance existe-t-elle ? Réflexions à partir de Michelet, Paris, Flammarion, 1992.
Michelet créateur de l’histoire de France, éd. Yann POTIN et Brigitte MAZON, Paris, Vuibert, 2014

LESTRINGANT Frank, « Renaissance ou XVIe siècle ?», Revue d’histoire littéraire de la France 5/2002 (vol.102), p. 759-769.
URL : https://www.cairn.info/revue-d-histoire-litteraire-de-la-france-2002-5-page-759.htm, DOI : http://dx.doi.org/10.3917/rhlf.025.0759

RIGOLOT François,
– « Sainte-Beuve et le mythe du XVIe siècle », L’Esprit créateur, XV, 1, 1974, p. 35-43.
– « L’Invention de la Renaissance », in De la littérature française, éd. Denis HOLLIER et François RIGOLOT, Paris, Bordas, 1993, p. 602-607.

MASSE Marie-Sophie et PAOLI Michel dir, La Renaissance ? Des Renaissances ?(VIIIe-XVIe siècle), Paris, Klincksieck, 2010.