Séminaire « Faire de l’histoire de la philosophie de la Renaissance »

Séminaire de recherche d’histoire de la philosophie de la Renaissance coordonné par Dominique Couzinet (Maître de conférences à l’Université Paris I), Centre d’Histoire des Systèmes de Pensée Moderne (CHSPM)

Alors même que les études sur la Renaissance sont très vivantes si l’on considère l’ensemble de
leurs manifestations, faire de l’histoire de la philosophie de la Renaissance ne va pas de soi, pour des raisons multiples dont la désaffection actuelle pour l’histoire de la philosophie en général et les décalages entre les cadres institutionnels des différents pays ne sont que les plus visibles. Le principe du séminaire est de chercher à préciser ce qui fait la spécificité des philosophies et des pratiques philosophiques à la Renaissance, en adoptant une approche historique, sans exclure la question institutionnelle. Au terme d’une année de séminaire, trois questions se dégagent : la conception de la philosophie qu’avaient les auteurs eux-mêmes, son articulation avec l’époque moderne, et le statut des philosophies de la Renaissance en regard de la conception contemporaine de la philosophie et de son enseignement. On poursuivra ces interrogations cette année, en accordant une place à l’actualité de la recherche.

Le séminaire a pour but de rassembler de jeunes chercheurs et des chercheurs confirmés autour d’une réflexion sur la pratique de l’histoire de la philosophie de la Renaissance aujourd’hui, ses conditions, ses objets et les instruments de sa mise en oeuvre. Il est ouvert à tous. En raison des mesures de sécurité, prière de s’inscrire à l’adresse : philo-recherche@univ-paris1.fr

19 novembre 2016 – 15h>17h – SALLE CAVAILLÈS
Jean-Marc Mandosio (EPHE-SAPRAT) : « Sur les différents sens de la philosophie à la Renaissance »
Répondant : Deborah Miglietta (CNRS-LEM)

10 décembre 2016 – 15h>17h – SALLE CAVAILLÈS
Andrés Vélez Posada (Universidad EAFIT Medellín) : « Philosophie naturelle et culture géographique dans la conception de l’ingenio de Juan Huarte »
Répondants : Susanna Gambino Longo (Université Jean Moulin Lyon III)

28 janvier 2017 – 15h>17h – SALLE CAVAILLÈS
Dominique Couzinet (Paris 1-CHSPM) : « L’image de la philosophie du XVIe siècle dans les histoires de la philosophie au temps des Lumières : le cas de Ramus et du ramisme »
Répondant : Giovanni Zaniol (Università degli studi di Trento)

25 février 2017 – 15h>17h – SALLE HALBWACH
Guido Giglioni (The Warburg Institute) : « Francis Bacon et l’art de la pensée par les emblèmes » [en italien ou en anglais]
Répondant : Yves Hersant (EHESS)

18 mars 2017- 15h>17h – SALLE CAVAILLÈS
Filip Karfik (Université de Fribourg, Suisse) : « Les concepts de nature, de qualité et d’idolum chez Marsile Ficin »
Répondant : Stéphane Toussaint (CNRS-LEM)

22 avril 2017 – 15h>17h – SALLE CAVAILLÈS
Marion Lieutaud (Centre Pierre Abélard, Paris IV) : « La philosophie de la Renaissance selon un
philosophe de la Renaissance : Giordano Bruno »
Répondant : Saverio Ansaldi (Université de Reims-CIRLEP)

13 mai 2017 – 15h>17h – SALLE CAVAILLÈS
Thomas Leinkauf : Présentation de son ouvrage Grundriss Philosophie des Humanismus und der Renaissance (Hambourg, Felix Meiner Verlag, 2016) [en italien ou en anglais]
Répondants : Dominique Couzinet, Jean-Marc Mandosio, Stéphane Toussaint


Cette entrée a été publiée dans Actualités, Séminaire, et marquée avec , , , le par .

À propos Flora Champy

Ancienne élève de l'Ecole Normale Supérieure de la rue d'Ulm, diplômée de l'ENS Ulm en Sciences de l'Antiquité et Etudes cinématographiques, Flora Champy est agrégée de Lettres classiques. Titulaire d'un Master de Lettres classiques de l'Université Paris IV (Mention Très Bien), elle a consacré son mémoire de Master 1 à l'étude des présences du politique dans les "Lettres à Lucilius" de Sénèque, sous la direction de Carlos Lévy, et son mémoire de Master 2 à l'examen de la notion de puissance ("potentia") chez Sénèque et Jean-Jacques Rousseau, sous la direction conjointe de Carlos Lévy et Jacques Berchtold. Après avoir occupé pendant un an un poste de Junior Lecturer à la Johns Hopkins University (Baltimore, Etats-Unis), elle effectue actuellement, sous la direction conjointe de Catherine Volpilhac-Auger (ENS de Lyon) et James Swenson (Rutgers University) une thèse de doctorat en Littérature française, consacrée à la place de l'Antiquité dans la pensée du pouvoir de Jean-Jacques Rousseau. Elle s'est chargée de la conception et de l'organisation du site (coordination et relecture de l'ensemble des contributions).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *