Publication : Le XVIIIᵉ siècle : une renaissance de la Renaissance ?

Études réunies par Catherine Volpilhac-Auger, avec le soutien de l’Institut universitaire de France et de l’UMR 5317 (ENS de Lyon)

(dossier dans la Revue française d’histoire du livre 137, 2016).

 

Catherine Volpilhac-Auger : Introduction

Guillaume Berthon : Les éditions de Marot au XVIIIe siècle

 Michèle Clément : Louise Labé et ses Euvres au XVIIIe siècle

 Michel Magnien : L’infortune éditoriale de « La Pléiade » au XVIIIe siècle

 Catherine Volpilhac-Auger : Les Essais de Montaigne et de Coste

 Grégoire Holtz : Les récits de voyage du XVIe lus au XVIIIe siècle. Vente, collection et recomposition des imprimés géographiques

 Michel Jourde : La littérature agronomique du XVIe siècle vue par le XVIIIe  : transformations, disparitions et redécouvertes

 Tristan Vigliano : Gueudeville préfacier

————————————————————————————————————

Le tome 137 (2016) de la Revue française du livre est disponible auprès de la librairie Droz :

subscriptions@droz.org ou www.droz.org

 

ou bien encore :       Librairie Droz

11, rue Massot, 11 – Case postale 389

1211 Genève 12

Suisse

 

Le prix unitaire est de 91,60 francs suisses ou 88,62€ (TTC).

Il est également possible de recevoir la revue chaque année en devenant membre de la Société des Bibliophiles de Guyenne : www.rfhl.org

 


Cette entrée a été publiée dans Actualités, Etude critique, Publication, et marquée avec , , , , , , , , le par .

À propos Flora Champy

Ancienne élève de l'Ecole Normale Supérieure de la rue d'Ulm, diplômée de l'ENS Ulm en Sciences de l'Antiquité et Etudes cinématographiques, Flora Champy est agrégée de Lettres classiques. Titulaire d'un Master de Lettres classiques de l'Université Paris IV (Mention Très Bien), elle a consacré son mémoire de Master 1 à l'étude des présences du politique dans les "Lettres à Lucilius" de Sénèque, sous la direction de Carlos Lévy, et son mémoire de Master 2 à l'examen de la notion de puissance ("potentia") chez Sénèque et Jean-Jacques Rousseau, sous la direction conjointe de Carlos Lévy et Jacques Berchtold. Après avoir occupé pendant un an un poste de Junior Lecturer à la Johns Hopkins University (Baltimore, Etats-Unis), elle effectue actuellement, sous la direction conjointe de Catherine Volpilhac-Auger (ENS de Lyon) et James Swenson (Rutgers University) une thèse de doctorat en Littérature française, consacrée à la place de l'Antiquité dans la pensée du pouvoir de Jean-Jacques Rousseau. Elle s'est chargée de la conception et de l'organisation du site (coordination et relecture de l'ensemble des contributions).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *