Présentation

rabelais 1711 004

Existe-t-il une Renaissance des Lumières ? La question mérite d’être posée. La « Renaissance » nous apparaît aujourd’hui comme une évidence, voire une réalité incontestable. Il s’agit pourtant d’une notion historique, qui n’a été conceptualisée qu’au XIXe siècle, en particulier par Michelet. Qu’en était-il auparavant ? Comment s’est constitué cet outil conceptuel dont nous ne pourrions pas imaginer de nous passer aujourd’hui ?  Le siècle des Lumières a contribué à former l’idée que nous nous faisons de l’époque de la Renaissance ; mais sur bien des points, sa vision diffère de la nôtre.

Si le terme de « Renaissance » se rencontre dans les textes du XVIIIe siècle, c’est sans majuscule, et toujours accompagné d’un complément du nom : dès le premier paragraphe du « Discours préliminaire » de l’Encyclopédie, D’Alembert évoque la « renaissance des Lettres » comme une « époque mémorable », terminus a quo à partir duquel les connaissances humaines entament un développement qui connaît son aboutissement deux siècles plus tard. Cependant les Lumières ne considèrent pas le XVIe uniquement comme un moment de renouveau : le temps de la renaissance des lettres, des arts et des sciences est une « robe d’or et de soie ensanglantée » par la rudesse des mœurs et la violence des guerres de religion, selon les termes de Voltaire au chapitre 118 de l’Essai sur les mœurs. Mais comment et par quels biais le XVIIIe siècle s’est-il construit cette idée du XVIe ? Quel accès avait-il aux œuvres et à l’histoire de ce siècle ? Comment le filtre du modèle classique offert par le siècle de Louis XIV a-t-il modelé l’idée qu’il s’en est faite ?

Autant de questions qui restent à éclaircir dans bien des cas. Nous nous proposons de donner un état des lieux des recherches déjà effectuées sur le sujet, et de suggérer des pistes de réflexion à approfondir. Reprenant le titre du colloque organisé en octobre 2016 à l’ENS de Lyon, la section « La Fabrique du XVIe siècle au temps des Lumières » exposera les recherches menées au cours d’un séminaire, d’une journée d’études et d’un colloque sur l’ensemble de la question.   La section « Un cas d’école : Rabelais vu par le XVIIIe » présente un cas représentatif de la vision contrastée que le XVIIIe a du XVIe, celui de Rabelais, un peu plus étudié dans l’état actuel des recherches.

Le programme du colloque, qui aura lieu du 11 au 13 octobre 2016 à l’ENS de Lyon, peut être consulté et téléchargé : programme_fabrique_du_xvie. Toute personne intéressée est la bienvenue.

La journée d’études du 24 avril 2015 a donné lieu à une publication coordonnée par Catherine Volpilhac-Auger : Le XVIIIe siècle : une renaissance de la Renaissance ? (Revue française d’histoire du livre, 137, 2016). Le volume est disponible auprès de la librairie Droz (subscriptions@droz.org ou www.droz.org).